www.bible974.com  

«Si vous ne croyez pas, vous ne pouvez pas comprendre»

Préambule

La Bible (du grec « ta biblia» = les livres) est un ensemble de textes rédigés à l’origine en hébreu, araméen et grec, sur une période de 1200 ans environ, par une cinquantaine d’auteurs (des rois, des bergers…)

Au 2e siècle avant J.C. l’ensemble des textes bibliques a été traduit en grec par 70 savants réunis à Alexandrie. C’est cette version de l’Ancien Testament, connue sous le nom de «Septante» ou «LXX» ou «Alexandrine», que Louis Segond, docteur en Théologie de l’université de Genève, a principalement utilisée pour le guider dans sa traduction des textes hébreux. C’est en outre cette version à laquelle font toujours référence les auteurs du Nouveau Testament quand ils citent un passage de l’Ancien Testament.

Louis Segond a mis six ans pour accomplir sa traduction de l’Ancien Testament et il a remis son manustcrit le 6 janvier 1871 à la Compagnie des Pasteurs de Genève, qui, après relecture, l’a publiée en 1874. Louis Segond n’a pas traduit Maccabées 1, Maccabées 2, Baruch, Judith, Qohélet, Sagesse et Tobie, car ces livres ne sont pas reconnus par le canon juif. Dans le canon catholique, ces sept livres sont reconnus comme étant bel et bien des écritures saintes mais ils sont appelés «deutérocanoniques», ce qui veut dire d’une seconde liste.

Louis Segond a ensuite travaillé six autres années pour traduire le Nouveau Testament (dont les textes originaux sont eux quasiment tous en grec).

Sa «Sainte Bible», comprenant l’Ancien et le Nouveau Testaments, sera publiée en 1880 à Oxford, Paris, Lausanne, Neuchâtel et Genève. C’est ce texte que nous mettons en ligne ici, avec comme seules modifications, des liens hypertextes. Par exemple, quand un évangéliste cite un passage de l’Ancien Testament, dans la mesure du possible, nous avons mis un lien vers le texte cité. N’est ce pas tout l’intérêt d’une bible en ligne après tout: naviguer facilement à travers le texte? Ce long mais passionnant travail est en cours.

La traduction de Louis Segond est unanimement reconnue comme étant de très grande qualité. Évidemment, Louis Segond utilise le vocabulaire de son époque (1810-1885), ce qui peut parfois surprendre le lecteur du 21e siècle. Par exemple, dans une traduction plus récente (Bible de Jérusalem) l’apôtre Paul dit (Acte 24:14)«…c’est suivant la Voie, qualifiée par eux de parti, que je sers le Dieu de mes pères…» Dans la Bible Louis Segond, le même passage est ainsi rédigé: «…je sers le Dieu de mes pères selon la voie qu’ils appellent une secte…» À la fin du 19e siècle, le mot "secte" n’avait pas encore la connotation péjorative qu’on veut lui donner aujourd’hui et voulait simplement dire section.
Autre exemple: Louis Segond emploie le mot «sacrificateur» dans un verset d’Ezéchiel (Ancien Testament), alors que dans une Bible moderne, on emploie le mot «prêtre».

Au fil des siècles, il y a une distance culturelle et linguistique de plus en plus grande entre les textes bibliques et nous.
La Bible Louis Segond a fait l’objet d’une révision en 1910 et 2007. Quoi qu’il en soit, cette version originale de 1880 nous plaît beaucoup et constitue une excellente base de travail pour tous ceux qui s’intéressent au plus prodigieux document de tous les temps.

Bonne lecture !

☆ Pour accéder à un TEXTE, sélectionnez-le dans le menu déroulant ci-dessous :




☆ Pour accéder directement à un VERSET, indiquez le livre (selon l’abbréviation usuelle), le chapitre et le verset, par Exemple Jn 12:14

   :   

 

Thèmes

fiangonana

Toute reproduction, même partielle, est interdite. Les droits d’auteur concernent la traduction, l’apparence et les fonctionnalités du site.

Suivez nous sur facebook : f 

made on a mac